Ecloz RETOUR


CONTACTS :

Site : www.ecloz.fr

 



Installation à La linerie : «Structure filaire »
Salle de torture présentant l’exécution de Mr X pendant une séance de bondage .
Un point de vue incluant une anamorph “rose” laissé sous surveillance vidéo dans l’unique but de vous filmez
entrain de gesticuler pour caler la ROSELIgNE

BIO :

Peu de disciplines sont aussi exigeantes, authentiques et incomprises que le graff.
Le graff c'est l'instant présent, un regard décalé et sans fard de la réalité. Une pulsion.
Guillaume Vincent a 15 ans quand il commence à peindre, à la fin des années 90, sous le
pseudo "Ecloz".
Friches industrielles, murs, trains, bords d'autoroutes, le graff devient très vite une passion
dévorante. Il prend des milliers de photos, améliore constamment sa technique, et se déplace
partout en France et à l’étranger.
En 2004, il sera arrêté et condamné à neuf mois de prison ferme. La peine sera réduite en
appel à un sursis, assorti de 55 000 Euro d'amende.
Mais Ecloz n'abandonne pas. Il se lance dans la déco, transmet sa passion, peint sur toile et
expose ses photos. Il achète et restaure une boutique de la rue des Bons Enfants à Rouen, et y
fait son atelier.
Ecloz peint toujours dans les friches. Sa force est de n'avoir rien oublié de ses premiers pas, de
ses exploits, des sanctions, ni du soutien inconditionnel de ses parents.
S'il est resté aussi fidèle à l'esprit du graff, c'est par la conviction qu’il a, au delà de l'intérêt
Artistique, une vraie valeur. Celle de la réalisation et du dépassement de soi.                                  Loïc Charpentier
 


Ce site à été réalisé
avec le soutien financier
de la Région Haute Normandie

Mentions légales - Réalisation www.konu.fr